Accueil Osees en concert
Samedi 22 juin 2024 : 6244 concerts, 27116 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.


Du rock garage psyché par des Américains particulièrement décalés emmenés par le songwriter, guitariste et chanteur John Dwyer... La musique de Thee Oh Sees réveillerait un mort : attention aux shows très énervés du groupe ! Thee Oh Sees était en concert au Trabendo, à Paris, le 14 mai 2017 et en tournée française. A lire, une interview de John Dwyer à propos de l'album "Memory Of A Cut Off Head", paru fin 2017. Oh Sees (nouveau nom, raccourci) était en concert à la Cigale à Paris le 4 septembre 2018 et en tournée française... De retour en 2019, avec un concert au Bataclan, à Paris, le 5 septembre 2019 et des dates en France. Le groupe de John Dwyer, renommé Osees, était en concert au Cabaret Sauvage à Paris et en tournée en novembre 2021 pour présenter l'album "Protean Threat" (qui est sorti le 18 septembre 2020 chez Castle Face, chronique à lire ici) ! En concert au Trianon de Paris le 29 juin 2022 et en tournée française en juin/juillet 2022... De retour au printemps 2024 !

Osees : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Osees en concert en France ce printemps et cet été [Le 01/06/2024] Les inarrêtables Osees de John Dwyer seront en concert en France et en Europe ce printemps et cet été, en salle et dans des festivals... Avec les Français de Guadal Tejaz souvent en première partie. Chroniques, infos et dates en un clic ici : La suite

Osees : l'historique des concerts

Ve.

07

Juin

2024

Minuit avant la Nuit en concert
Festival Minuit Avant La Nuit : Osees etc. Minuit avant la Nuit | Osees
Parc Saint Pierre (80)

Je.

06

Juin

2024

La Jungle en concert
Osees + La Jungle Osees | La Jungle
L'Aéronef - EuraLille (59)

Me.

05

Juin

2024

Guadal Tejaz en concert
Osees + Guadal Tejaz Guadal Tejaz | Osees
L'Astrolabe - Orléans (45)

Ma.

04

Juin

2024

Di.

02

Juin

2024

Sa.

01

Juin

2024

Guadal Tejaz en concert
Osees + Guadal Tejaz Guadal Tejaz | Osees
L'autre Canal - Nancy (54)

Me.

23

Août

2023

Ma.

22

Août

2023

Festival Relache en concert
Festival RELACHE #14 : OSEES + DEATH VALLEY GIRLS + LEMON ROSE Festival Relache | Osees | Death Valley Girls
Square Dom Bedos - Bordeaux (33)

Osees : les dernières chroniques concerts 24 avis

Osees

Critique écrite le 25 juillet 2022, par Coline Magaud

Le Trianon, Paris 29 juin 2022

Osees en concert

Le mercredi 29 juin avait lieu un énième concert parisien du groupe de John Dwyer, Osees, avec une énième nouvelle orthographe au passage. Comme on ne refuse pas une soirée passée avec le combo californien aux deux batteurs toujours aussi fascinants, c'est sans trop d'hésitation que l'on s'est procuré des billets. 20 heures 30 pétantes, le concert commence et immédiatement, ça fonctionne. Bien que l'addition d'un membre au clavier ne semble pas apporter grand-chose sur scène, c'est avec plaisir qu'on profite du rock garage du quintet. Comme d'habitude, c'est le duo de batteurs en miroir qui attire l'œil sur une scène autrement dénuée de tout artifice, pas même un rideau en fond pour cacher caisses et escabeaux stockés pêle-mêle, parce que pour quoi faire ? Si on est honnêtes avec nous-mêmes, rien de nouveau sous le soleil (sauf peut-être la 'stache de Dwyer ?) et en même temps, c'est ce qu'on est venus chercher : du garage bien enchaîné, des gars carrés et volontaires, un public (pas... Lire la suite

Osees

Critique écrite le 06 décembre 2021, par Pif Paf Pouffe

Cabaret Sauvage, Paris 17 novembre 2021

Osees en concert

17 novembre 2021, après deux reports (ou plus, on a arrêté de compter), nos Américains préférés Osees font leur grand retour au Cabaret Sauvage, pour une prestation tout aussi sauvage, pour le plus grand bonheur d'une salle annoncée plusieurs fois complète (puis non, puis si, puis non, puis finalement si). En ouverture, Automatic, trio post-punk également domicilié à Los Angeles, dont il nous sera difficile de décrire la prestation, puisqu'à notre arrivée Osees prenait place sur scène. 20H30, Ephad time. De suite, le ton est donné : sur scène comme dans la salle, ce sera explosif. L'euphorie partagée de se retrouver est palpable, puis très vite liquide (sueur et jets de bière... à 10 balles la pinte, ça donne une bonne idée de l'excitation). Les Californiens enchaînent les tubes, pas chien les Osees, ils savent nous faire plaisir ! John Dwyer suinte de sa néo-moustache, grimaçant et provocateur, le duo de batteurs Dan Rincon/Paul Quattrone fait voler les éclats de bois, le bassiste Tim Hellman - en short et pieds nus - dégouline avec sérieux. Seul le nouvel élément du groupe, Tomas Dolas, qui s'occupe des machines, conservera sa prestance d'origine. Tout est joué au cordeau, on connaît parfaitement la réputation de... Lire la suite

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018)

Critique écrite le 14 juillet 2018, par Phil2guy

Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages 7 juillet 2018

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations interchangeables et souvent sans réelle identité. Situé sur le magnifique site de la presqu'ile du Gaou à Six-Fours-les-Plages, il propose (gratuitement !) une affiche éclectique et exigeante (pour ne pas dire pointue) en matière d'Indie Rock au sens large et s'étale sur deux jours. Il y a une scène unique, ce qui permet au festivalier de ne pas trop s'éparpiller. Après avoir assisté la veille aux très bonnes performances de groupes aussi différents que Suuns, Sleaford Mods et Godspeed You Black Emperor (pour retenir les plus marquants), on entame ce deuxième jour pour un programme tout aussi alléchant. L'affluence est aussi importante que le premier soir, plus de 6000 personnes. Mais le site du festival est suffisamment grand pour que l'on ne se sente pas les uns sur les autres. Deap Vally C'est un duo féminin, Deap Vally, qui ouvre le bal par une chaleur encore torride. Ces deux jeunes Californiennes, dont l'une assure le chant et la guitare et l'autre la batterie, se sont faites remarquer en jouant, entre autres, avec Queens of the Stone Age ou dans de gros... Lire la suite

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum Memory Of A Cut Off Head

Interview réalisée le 15 décembre 2017, par Pierre Andrieu

Los Angeles Décembre 2017

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum Memory Of A Cut Off Head

Cela fait pas mal de temps qu'on voulait faire une interview de John Dwyer, le leader de Thee Oh Sees, Oh Sees, OCS, Damaged Bug et Coachwhips (entre autres), mais malgré nos demandes répétées, jusque-là c'était à chaque fois une fin de non recevoir qui nous était opposée (comme à tout le monde, pas de jaloux !)... Visiblement, Dwyer préfère sortir des disques tous les quatre matins plutôt que d'accorder des entretiens où il évoque ses enregistrements incessants. Et après tout on n'a pas à s'en plaindre tant il régale ses fans (dont nous faisons partie) avec moult sorties ultra stimulantes pour la psyché, toujours super originales et ayant pour particularité d'avoir un cadre ouvert à de nombreux styles : rock psyché déchaîné, punk mordant, krautrock barré, électro déjantée ou pop baroque. C'est sur ce dernier terrain de chasse que notre homme a décidé d'évoluer pour son nouvel album sous le nom d'OCS, le très bon "Memory Of A Cut Off Head" (chronique du disque à lire en un clic ici), enregistré et co-composé avec sa collaboratrice de longue date, la divine Brigid Dawson. Et, alors que personne ne s'y attendait, miracle ultime, John Dwyer a décidé d'accorder quelques entretiens pour en assurer la promo ! Alléluia ! On a donc évoqué avec... Lire la suite

Osees : les chroniques d'albums

Osees : Protean Threat

Chronique écrite le 18/09/2020, par Pierre Andrieu

Osees : Protean Threat

Contrairement à ce qu'on pourrait croire en regardant les infos à la télé, tout va bien : le groupe de John Dwyer, le mec qui sort des albums tous les six mois et qui change le nom de son combo tous les 2 ou 3 ans, publie un énième disque des Oh Sees (le... 23ème !), intitulé "Protean Threat" et arrivant peu de temps après celui de son autre projet Damaged Bug, sans oublier de modifier le patronyme qui figure sur sa pochette, désormais Osees ! Rien ne change donc, ou plutôt tout bouge encore une fois puisque Dwyer revient avec son disque le plus accessible et pop depuis pas mal de temps. Orné d'une pochette moins " zarbi satanique " que les précédentes œuvres du stakhanoviste musicien américain officiant en bermuda sur scène, "Protean Threat" est également serti de morceaux courts, moins prog et plus calmes (ce qui nous convient parfaitement !). Pas la peine de hurler au total scandale, les amoureux du légendaire Psych Punk pété de la tête de leurs favoris pourront headbanguer tout à loisir sur de jouissifs moments de bravoure distordus comme "Terminal Jape", "Mizmuth", "Scramble Suit II" ou encore "If I Had My Way". Oui, mesdames et messieurs il y a ici, et comme d'habitude, le quota réglementaire de riffs de guitare à la fois... Lire la suite

OCS (Thee Oh Sees) : Memory Of A Cut Off Head

Chronique écrite le 20/11/2017, par Pierre Andrieu

OCS (Thee Oh Sees) : Memory Of A Cut Off Head

Après la parution cet été du dernier album des Oh Sees (ORC, excellent - enfin sauf pour les durs de la feuille fans des bien nommés Def Leppard, bien sûr... ), John Dwyer poursuit ses passionnantes pérégrinations musicales en changeant une nouvelle fois de nom, cette fois-ci c'est "OCS" qui a été choisi pour un duo avec la divine Brigid Dawson, et en abordant un style différent, puisque le disque s'éloigne cette fois-ci du garage psyché hystérique pour se frotter très joliment à une suave pop baroque et orchestrée... Inutile de tourner autour du pot, Memory Of A Cut Off Face est un ravissement renouvelé à chaque écoute, tout d'abord parce que les morceaux sont tous d'une classe hallucinante (par exemple, le saisissant premier extrait du disque, The Fool), ensuite parce que la dénommée Brigid possède des cordes vocales ultra émouvantes (un peu à la Nico et qui se marient admirablement avec celles-de John D.), enfin parce que les arrangements ont été travaillés façon orfèvres par Heather Lockie (cordes), Mikal Cronin (cuivres) et Patrick Mullins (scie musicale et nappes électroniques). Apaisant, truffé de mélodies épatantes et ouvrant des perspectives trippantes, le disque d'OCS comporte moult réussites que l'on ne peut toutes citées par... Lire la suite

Oh Sees : Orc

Chronique écrite le 11/08/2017, par Pierre Andrieu

Oh Sees : Orc

L'infernal stakhanoviste californien du rock garage psyché a encore frappé ! John Dwyer publie fin août 2017 le 19ème album de Thee Oh Sees sous le nouveau nom de groupe de Oh Sees (le " Thee " a été enlevé pour une raison qu'il ne nous appartient pas de juger... ). Au générique, un nouveau line up comportant comme actuellement sur scène - pour un résultat hallucinant de violence et de cohésion - Le lider maximo précédemment cité au chant, à la gratte, aux synthés et à la flûte, Tim Hellman (à la basse), Dan Rincon (à la batterie) et le petit nouveau Paul Quattrone (également à la batterie). Sur le monumental et susceptible de provoquer l'hystérie Orc, la délicieuse Brigid Dawson assure également quelques parties vocales, le violoniste Joe Cueto illumine la fin du très psyché Keys To The Castle et une team de choc formée par Eric Bauer, Ty Segall, Enrique Tena et John Dwyer se charge de la production et de l'enregistrement... Bref, toutes les conditions sont ici réunies pour obtenir une nouvelle galette (arrivant en double vinyle pour les amateurs du format... ) de 51 minutes de très haute qualité ! On y retrouve en effet le meilleur de Dwyer, salement boosté par ses deux batteries et son bassiste de feu afin de s'embarquer dans des... Lire la suite

Damaged Bug : Bunker Funk

Chronique écrite le 09/07/2017, par Pierre Andrieu

Damaged Bug : Bunker Funk

On sait John Dwyer doté d'un cerveau en perpétuelle ébullition et absolument inarrêtable dès qu'il s'agit d'ajouter une nouvelle ligne à sa discographie... Il le prouve une fois encore avec son side project barré Damaged Bug, qui sort à nouveau du bois avec un disque idéal pour s'aérer la tête après une méchante cuite... ou passer une bonne soirée à se défoncer entre amis (des activités saines sont également possibles, rassurez-vous... ). Entouré d'une armada de synthés - Mellotron, Omnichord etc -, de flûtes et autres instruments dont il joue lui-même - seuls Ryan Moutinho et Heidi Alexander sont crédités, respectivement à la batterie et au deuxième micro -, Dwyer se lance une fois encore ici dans des expérimentations (bidouillages de machines, rythmes fous, voix perchées... ) qui fonctionnent parfaitement sur la durée. Malgré des atours parfois surprenants, le titre de l'album, Bunker Funk, est assez parlant à ce sujet, Damaged Bug a tout pour séduire les fans de Thee Oh Sees,... Lire la suite

Osees : Vidéo

Osees : écoute